Investir

La Région Anôsy possède de nombreux potentiels tant sur le plan touristique, agricole, minier, économique et écologique.
Les vastes étendus de superficie côtière et de superficie cultivable font de la Région Anôsy la zone à forte potentielle de Madagascar pour de nouveaux investissements.

La Région Anôsy possède les structures adaptées aux nouveaux investissements, la Chambre de Commerce et des Industries (CCI) de la Région Anôsy, ainsi que l’EDBM au niveau de la Région permettront de faciliter les nouveaux investissements et la facilitation des procédures administratives.

La Région est disponible et accessible pour tout les partenaires et les promoteurs de développement pour la communauté et pour la Région toute entière. Les différents services constituant le bureau de la Région Anôsy apportera toutes les informations utiles et nécessaires.

La Région a mis en place les axes stratégiques et les actions prioritaires dans le but de permettre aux investissements présents et potentiels pour la Région Anôsy de se développer dans un environnement favorable.
Ces axes stratégiques visent :

  • Le renforcement du socle social
  • Le renforcement du socle économique
  • Le renforcement du socle gouvernance et sécurité
  • La promotion du développement durable

La région Anôsy compte 5 établissements de crédit, à savoir BNI Madagascar, BFV SG, BOA Madagascar, Institution Financière de la Région Anôsy (IFRA) et Baobab. Elle dispose également de deux institutions de microfinance (IMF), à savoir FIVOY et OTIV.
La région Anôsy compte 5 établissements de crédit, à savoir BNI Madagascar, BFV SG, BOA Madagascar, Institution Financière de la Région Anôsy (IFRA) et Baobab. Elle dispose également de deux institutions de microfinance (IMF), à savoir FIVOY et OTIV.
A part les établissements de crédit et les IMF, le Fonds de Développement Agricole (FDA) de l’Anôsy accorde des subventions aux agriculteurs, éleveurs et pêcheurs. Le tableau suivant montre le nombre d’organisations paysannes (OP) bénéficiaires de la subvention du FDA, le nombre d’opérateurs individuels et le montant des subventions octroyées.

A découvrir aussi